Accompagnement collectif


Ça commence souvent à l’école quand nous sommes enfants, quand Mathieu nous a fait tomber, quand Candice nous a piqué notre place dans le rang.

Alors on nous explique que ce n’est pas grave, qu’il n’a pas fait exprès, qu’elle n’a pas voulu nous faire souffrir. Mais peu importe, et quoi qu’on en nous a dit, le mal était fait. Et l’autre a demandé ou a été forcé de demander « pardon ».
Du haut de nos trois pommes, nous avons accepté le deal: tu me fais mal, tu demandes pardon et moi je vais mieux.

Comme une formule mathématique, si tu demandes pardon, je vais mieux. C’est pas tout à fait vrai, je ne vais pas forcément mieux mais c’est la formule, je dois appliquer le concept en entier. Si tu demandes pardon, je vais mieux.

Ça continue en grandissant, c’est le conjoint, c’est l’amie, c’est le patron. Ils nous font mal, et nous souffrons. Parfois, il y a le « je te demande pardon » et parfois non.

La douleur est belle et bien là. Et c’est à l’Autre de réparer! C’est comme ça, c’est mathématique. En attendant, je porte la douleur comme une sorte de preuve. En fait, je ne peux pas faire autrement: je porte la douleur et j’attends.

Nous portons et nous attendons, vous portez et vous attendez.

Et justement, c’est là où vous vous êtes perdu. Dans cette attente et dans cette douleur. Vous imaginez peut être devoir porter ça toute votre vie. C’est là que tout le monde se perd.
Et pourtant, et avec tout le respect que je peux avoir pour vous, vous vous trompez, nous nous trompons.
Car il y a un moyen de se libérer, de déposer la douleur sans forcément attendre quoi que ce soit de l' »Autre », de lâcher ce qui pèse et nous ramène sans cesse en arrière.

Il « suffit » de revenir à soi, à Soi, d’accepter, et de lâcher prise. C’est ce que je vous propose, le temps d’une soirée ensemble, dans la douceur et la bienveillance,

Il est temps, c’est l’appel que j’ai ressenti et c’est pour ça que j’ouvre ce cercle aujourd’hui. Il est temps de s’alléger et de retrouver la liberté et la joie.

Je suis sure que vous en avez assez de porter.

Je suis convaincue que vous allez adorer vous sentir libre.

Alors… rejoignez moi dans ma bulle de conscience, et ensemble, enclenchons votre processus de guérison.

Modalités

La bulle de conscience du Pardon se passe le Mardi 20 avril 2021 à 21h.

Nombre de place: 10

Lieu: depuis chez vous, sur internet, dans un salon sécurisé.

Durée: 1h30

Qu’est ce qu’une bulle de conscience ?

Une bulle de conscience est une soirée privée, un rendez vous ensemble pour partager, poser, recevoir et avancer. C’est un espace pour accueillir le pouvoir guérisseur de la parole, de créer du lien, de favoriser l’acceptation, la résilience, la guérison des corps et de créer des résonances entre les êtres. 

Une bulle de conscience est l’accompagnement d’un groupe d’une dizaine de personnes rassemblés virtuellement au cours d’une soirée. Ces séances durent en général 1h30.
Chaque participant est accueilli dans le non-jugement et bénéficie, à travers le groupe, d’une écoute empathique, favorisant l’émergence de sa libération et de celle des autres.

Je pose le cadre et je m’assure que la confidentialité, le respect et la bienveillance soient assurés tout au long de la soirée.

Déroulement d’une séance

Une séance dure 1h30 . Un rituel signe l’entrée (et la sortie) dans l’énergie du groupe: on entre alors dans un espace sacré et intimiste, dans la douceur du moment. Chacun pourra alors déposer ce qu’il a besoin de déposer, afin de se détacher librement de son quotidien et se centrer sur soi et sur le groupe.

Les pratiques diffèrent également en fonction des thèmes abordés : méditation, relaxation, visualisation, tour de parole, guidance, rituels particuliers, procédure d’engagement, protocole à répéter…
La confidentialité, le respect et le non-jugement sont des valeurs très importantes dans ces séances. Chacun doit pouvoir trouver la liberté de s’exprimer, ou de ne pas s’exprimer.

Qu’est ce qu’on vient y travailler ?

Les thèmes changent au cours des semaines, et plusieurs sessions sont proposées pour chaque thème.
On peut aborder différents thèmes tels que le pardon, l’amour inconditionnel, la guérison, la joie, la puissance personnelle, le lâcher prise…

Un groupe ne se formant jamais par hasard, on peut se retrouver dans les problématiques de chaque participant et apprendre de chacun. C’est là toute la richesse du groupe.

Quels en sont les bienfaits thérapeutiques ?

Ces rassemblements permettent une meilleure connaissance et acceptation de sa nature profonde, d’accepter toutes les dimensions de soi pour mieux les vivre et d’en tirer les bénéfices (en termes de créativité, d’introspection, de capacité à aller dans le monde, de douceur à soi …).

Enfin, une séance collective peut aider chaque participant à panser les blessures de son inconscient, à déposer quelque chose dont il ne veut plus (une souffrance, un événement douloureux, une émotion…), à s’engager sur quelque chose en particulier, à enclencher le processus de sa guérison; en cela, c’est thérapeutique.